Historique


Le Lycée doit son nom au site de Vincendo.

François Vincendo, dit Discret, est né à Scillé dans les Deux-Sèvres vers 1652. Il est arrivé à l’île Bourbon (ancien nom de l’île de la Réunion) à bord du « Soleil d’Orient », navire de la Compagnie des Indes Orientales, qui faisait route de Siam (aujourd’hui la Thaïlande) vers la France en 1681. Il épouse Louise de Fonsèque, une métissée indo-portugaise, née en 1669 en Inde et envoyée sur l’île  sur le « Rossignol » en novembre 1678. Après François, Jean Vincendo s’installe dans la région et lui laisse son nom. On retrouve aux archives un acte de propriété en date du 12 avril 1725 au nom de Monique Vincendo, fille de Jean et veuve Garnier.

Vincendo est un village faisant partie de la commune de Saint-Joseph, l’une des 24 communes de l’île de la Réunion. Située entre le massif du Piton de la Fournaise, volcan très actif et l’océan Indien. Cette bourgade du « Sud Sauvage » s’étale sur cinq kilomètres le long de la route RN2, avec quelques écarts : Le Plateau, Girofle, Le Parc à Moutons, La Crète, Jacques Payet, La Ligne et Matouta.

Près du Lycée, le Piton Vincendo culmine à 151 m. A ses pieds, une route mène à l’embouchure de la ravine Vincendo, près d’une plage de sable noir située entre deux falaises de basalte battues par l’océan. Celui-ci remplace parfois le sable par des galets. Une cale à bateaux : La Marine, désaffectée, se trouve derrière le rideau de vacoas, arbre caractéristique de la région.

La région est essentiellement agricole : canne à sucre, géranium, vanille dans les Bas; cultures maraîchères, palmistes, élevage de canards, de poulets, de cochons et de bovins dans les Hauts.

La volonté du Conseil Régional a été de construire un lycée adapté aux années 2000 et au site : ciblage multimédia et réseau informatique, système de gestion multiservices (accès au lycée, aux parkings et à la restauration), gymnase et terrains de sport, dispositif de récupération et d’utilisation des eaux de pluie.

Les commentaires sont fermés.